Omar Khayyam

  Quand tu chancelles sous le poids de la douleur, quand tu n’as plus de larmes, pense à la verdure qui miroite après la pluie. Quand la splendeur du jour t’exaspère, quand tu souhaites qu’une nuit défnitive s’abatte sur le monde, pense au réveil d’un enfant.   Le Rubayat, CXLVII, Omar Khayyam  

Lire plus

In Flanders Fields (Au champ d’honneur)- John McCrae

  Dans les champs de Flandre, les coquelicots fleurissent Entre les croix qui, une rangée après l’autre, Marquent notre place ; et dans le ciel, Les alouettes, chantant valeureusement encore, sillonnent, À peine audibles parmi les canons qui tonnent. Nous, les morts, il y a quelques jours encore, Nous vivions, goûtions l’aurore, contemplions les couchers […]

Lire plus

Le dormeur du val- Arthur RIMBAUD

  C’est un trou de verdure où chante une rivière, Accrochant follement aux herbes des haillons D’argent ; où le soleil, de la montagne fière, Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons. Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue, Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu, Dort ; il est […]

Lire plus

Demain dès l’aube- Victor HUGO

  Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends. J’irai par la forêt, j’irai par la montagne. Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps. Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit, Seul, inconnu, le […]

Lire plus