Terminus pour l’humanité- Arnaud Niklaus

couv49083243Merci à l’auteur, Arnaud Niklaus, pour m’avoir invitée à lire son recueil de nouvelles, Terminus pour l’humanité. Ce recueil est composé de huit petites nouvelles à la frontière entre le fantastique et l’horrifique, qui, dans les thèmes abordés et le style, me rappellent des auteurs tels que Stephen King et Graham Masterton. Auteurs que j’apprécie énormément surtout Stephen King en passant…

L’auteur se livre à un exercice d’écriture sans prétention où l’on ressent une certaine générosité à transmettre la passion de son univers à ses lecteurs . Il y a une certaine fougue qui se dégage du texte. Attention toutefois aux coquilles et à certaines tournures de phrases « maladroites » qui parsèment le récit ainsi qu’à un manque de profondeur dans les dialogues. De petits défauts facilement corrigeables en retravaillant le texte.

Les huits nouvelles abordent de nombreux thèmes familiers de l’univers horrifique et fantastique: El diablo, le vampire; Sous le chapiteau, le clown; Predator, l’homme-araignée; L’appel aux armes, le terrorisme; L’enfer se fige, l’immortalité et l’apparence; Le chemin du jugement, le pacte avec le diable; Gardien du tombeau, la dame blanche; Créature de la nuit, le diable. Il y en a pour tous les goûts.

 Pour ma part j’ai particulièrement aimé L’appel aux armes, une nouvelle que j’ai trouvé très touchante et juste. L’enfer se fige est également intéressante: j’ai apprécié la manière dont l’auteur traite de l‘immortalité et de la beauté. Cette nouvelle m’a fait penser à Le portrait de Dorian Gray. Enfin Le chemin du jugement...elle m’a fait froid dans le dos…Mais pas dans le sens où on pourrait l’entendre…Dans cette nouvelle, l’auteur touche, selon moi, au gros problème de notre société actuelle. Les autres nouvelles sont plutôt agréables mais reste selon moi, sans surprise et quelconque.

 

Terminus pour l’humanité d’Arnaud Niklaus est un recueil de nouvelles plutôt agréable à lire et addictif. Certaines nouvelles sortent du lot comme L’appel aux armes, L’enfer se fige ou Le chemin du jugement. Les autres nouvelles sont plutôt bonnes mais sans plus. Pour l’ensemble, il m’a cependant manqué tout le côté ambiance malsaine et angoissante que l’on peut retrouver dans le genre horrifique ou terreur. Bref, cette atmosphère particulière que je recherche en lisant ce genre de littérature, celle qui m’empêche de dormir et qui augmente significativement mon rythme cardiaque… Dommage car on sent un véritable potentiel à mieux faire…

14/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s