La Grande Guerre, Matrice du XXème Siècle

couv27821225Merci à l’opération Masse critique Babélio et aux Éditions Pierre de Taillac pour l’envoi de La Grande Guerre, matrice du XXème Siècle. C’est la première fois que je m’attelle à chroniquer un ouvrage qui ne soit pas une fiction. Je compte ainsi sur votre indulgence si le résultat final n’est pas à la hauteur de ce que l’on pourrait attendre…

La Grande Guerre, matrice du XXème siècle est un ouvrage historique fruit de la collaboration des Associations des amis des musées de l’Armée, de la Marine, de l’Air et de l’Espace et du Service de santé, ainsi que d’une vingtaine d’auteurs. L’écriture de cet ouvrage s’inscrit dans la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale et rend parfaitement hommage à tous les acteurs de cette guerre apportant un regard neuf sur ce conflit.

Passons brièvement sur l’objet-livre lui-même avant de rentrer plus dans le vif du sujet. Les Éditions Pierre de Taillac offrent au lecteur, un ouvrage de qualité. Tout d’abord une jolie couverture rouge “veloutée” représentant un monument aux morts, le couleur rouge rappelle bien le sang qui a été versé par des millions de soldats, le monument le sacrifice de ceux qui se sont battus pour sauvegarder la Patrie. Ensuite du papier glacé épais, une police d’écriture agréable à l’œil, un texte agrémenté de jolies photos en noir et blanc en lien avec la Grande Guerre. Je regrette toutefois un peu l’absence de cartes représentant les forces en présence, les Empires au moment du déclenchement de la guerre, les principales batailles comme celles de Verdun ou du Chemin des Dames par exemple… Celles ci auraient pu faciliter l’immersion et la compréhension du lecteur néophyte.

L’ouvrage est découpé en trois parties: la première s’intéresse à “l’avant conflit”, aux prémisses qui vont emmener toutes les nations du Monde dans cette drôle de guerre: la situation politique, économique et sociale de la France et de l’Europe avant la guerre; la situation des différentes armées et du service de Santé. La seconde partie rentre dans le cœur du conflit, c’est d’ailleurs la partie la plus longue: les auteurs se sont intéressés aux évolutions que le déclenchement du conflit et sa continuité que l’on n’attendait pas, les différences armées et les services de santé ont du mettre en place pour pouvoir “tenir”, s’adapter et lutter pendant ces quatre longues années. Enfin la troisième partie revient sur l’après guerre: les leçons que chacun doit en tirer, les conséquences politiques, économiques et sociales de celle ci, et le questionnement sur le besoin de mémoire. Bref, on est dans une construction chronologique classique Avant- Pendant- Après.

J’ai particulièrement apprécié la première partie qui joue très bien son rôle de “mise en bouche”. Le quotidien de la population à cette époque y est bien retranscrit: les gens passent de la Belle Époque à la “Triste et sanglante époque” en quelques mois…C’est là que l’on se rend compte que le quotidien peut être bouleversé en un claquement de doigt. La situation politique du Monde et surtout l’explication du déclenchement de la guerre est particulièrement bien décrite. Les auteurs montrent bien que ce conflit est uniquement déclenché par le jeu des alliances. Les chapitres sur l’organisation et la structure des différentes Armées et du service de santé est intéressante mais ce n’est pas le sujet qui m’a le plus emporté. Bref, une bonne première partie qui donne envie au lecteur de continuer plus avant, un peu à la manière d’un trailer…

La seconde partie est celle que j’ai le moins apprécié. Sur les trois chapitres qui la composent, les deux premiers s’intéressent aux évolutions que la Grande Guerre oblige les Armées de terre, de l’air, de mer à mettre en œuvre. Et là, les auteurs sont rentrés dans des sujets qui m’intéressent peu: trop de technique, de logistique, de tactique à mon goût. Un peu trop pointu et ennuyeux pour moi…j’ai, je l’avoue, lu en diagonale, les passages concernant l’aéronautique, la marine et l’aviation. Les explications sur les évolutions dans le service de Santé m’ont toutefois éclairé sur un sujet que je connaissais très peu. Le troisième chapitre concernant les hommes au front m’a énormément plu: les auteurs ici abordent le quotidien des soldats sur le front, leur santé physique et mentale et l’importance des pratiques religieuses en temps de conflit.

La dernière partie clôt l’ouvrage sur une réflexion sur l’après guerre. Comment reconstruire le pays? Comment organiser les Armées après ces années de conflit? Quelle place donner aux soldats indigènes? Aux femmes? Comment rendre hommage aux soldats morts pour la Patrie? Quelles évolutions pour la médecine? Pleins de questions, et j’en oublie, qui invitent le lecteur à se pencher sur d’autres ouvrages, documentaires sur ces sujets. En tout cas, pour moi, cela à fonctionner, La Grande Guerre, Matrice du XXème siècle est un ouvrage qui a réussi à me donner envie réellement d’approfondir certains thèmes sur ce conflit. Le livre est extrêmement bien documenté! Il ne reste plus qu’à piocher dans les nombreux ouvrages cités par les différents auteurs…

 

La Guerre Guerre, Matrice du XXème Siècle est un bel ouvrage, extrêmement bien documenté et riche d’informations qui pourra ravir ceux qui s’intéressent au Premier conflit mondial. De nombreux sujets sont abordés: la situation économique, politique et sociale des pays en présence avant, pendant et après la guerre, les évolutions dans l’organisation et la structure des différentes Armées et du service de santé, le quotidien et la santé des soldats, le travail de reconstruction et de mémoire après guerre, les réflexions sur les leçons que l’on peut tirer de cette guerre et bien d’autres choses… Je regrette toutefois l’absence de cartes qui auraient pu faciliter la compréhension du lecteur  et mon manque d’intérêt pour tout ce qui touchait à la technique, la logistique et la tactique des différentes Armées (mais cela est très personnel). Les auteurs ont réussi à éveiller de la curiosité pour certains sujets, par exemple les évolutions de la médecine ou le travail de reconstruction des terrains après la guerre. Ouvrage humble, pas du tout larmoyant mais qui rend toutefois bien compte de la réalité de cette guerre violente et rend hommage à tous nos soldats morts au combat.

 

16/20