Le papa de Simon et autres nouvelles- Guy de MAUPASSANT

418ivpusxgl._sx349_bo1,204,203,200_On ne présente plus Guy de Maupassant, cet auteur français du XIXème siècle connu non seulement pour ses romans tels que Pierre et Jean, Boule de Suif ou Bel-ami, mais aussi pour ses innombrables nouvelles. La plupart des collégiens et lycéens ont eu l’occasion, au moins une fois au cours de leur scolarité, d’étudier un extrait ou une de ses œuvres. Et cela n’est pas sans raison: en effet Guy de Maupassant fait partie de ses auteurs réputés facile à lire. Toutefois qui dit facile à lire, ne veut pas forcément dire qui n’est pas digne d’intérêt.

Le petit recueil de nouvelles que je vous propose de découvrir ici, Le papa de Simon et autres nouvelles, peut être un bon choix pour découvrir tranquillement cet auteur. On y retrouve les thèmes qui sont cher à l’auteur tels que le monde rural, la campagne, la cruauté humaine, le pessimisme, la condition des femmes, la famille, les rapports de classes sociales.

Ce recueil se compose de neuf nouvelles:

Le papa de Simon: Simon, petit garçon sans papa et élevé par sa mère seule, fait l’objet de brimades de la part de ses camarades. Nouvelle très touchante où est dénoncée la lâcheté de l’homme face à leur devoir de paternité.

En voyage: Nouvelle tragique qui raconte la mort des deux jeunes frères dans un réservoir. L’un chute dans l’eau, l’autre n’écoutant que son courage plonge pour sauver l’autre mais se retrouve pris au piège également. Glaçant, réaliste, c’est une ode à l’amour fraternel et à la pureté et l’insouciance de l’enfance.

Aux champs: Nouvelle rurale, dans le milieu paysan. Dénonciation de la pauvreté, de l’ingratitude de l’enfant face aux parents, de la jalousie, de l’inégalité de classe sociale.

La confession: Sur la jalousie entre sœurs.

Le père: Nouvelle se rapprochant du papa de Simon. Sur la lâcheté de l’homme, du père et de l’abandon de l’enfant.

Le baptême: Cette nouvelle dénonce les mœurs, les traditions, la rigueur et la rigidité de L’Église catholique qui refuse que les hommes de Dieu puissent avoir des enfants.

Coco: C’est ma nouvelle préférée, la plus touchante, émouvante. Sur la cruauté de l’enfant face à plus faible que lui. Opposition entre douceur, tendresse et méchanceté.

Mlle Perle: Dénonciation des inégalités de classes, les classes sociales ne se mélangent pas entre elles.

Boitelle: Dénonciation de la discrimination envers les noirs. Nouvelle sur la piété familiale, le respect du choix des parents bien que celui -ci aille à l’encontre de ses propres sentiments.

Sans être inoubliable, ce recueil de nouvelles sympathiques permet de se familiariser avec les thèmes chers à l’auteur. Entre nouvelles touchantes et cruelles, j’ai été emporté par la plume de l’auteur bien que je préfère ses romans plus aboutis.